Rechercher

Comment choisir son psy ?

Dernière mise à jour : 27 juil.

Dans le paysage de la psychothérapie, il est parfois difficile de s’y retrouver !


Psychiatre, psychologue, psychopraticien : quel professionnel choisir et pourquoi ?

· Le psychiatre est un médecin. Il est le seul professionnel habilité à prescrire un traitement médicamenteux et à établir un diagnostic médical.

· Le psychologue clinicien a fait une formation universitaire de 5 ans lui conférant un master de psychologie clinique.

· Le psychopraticien est un professionnel formé à une approche psychothérapeutique comme l’analyse transactionnelle, la gestalt-thérapie, la PNL etc. La formation dure en moyenne 5 à 6 années.




Depuis 2004, le titre de psychothérapeute est réglementé et seuls les psychiatres, psychologues et psychanalystes sous certains conditions ont le droit de le porter. Les autres professionnels de la psychothérapie se réunissent sous l’appellation « psychopraticiens ».


Alors, comment choisir ?

Plus que le titre, c’est la relation et la compétence du thérapeute auxquelles il faut s’attacher.


La relation

Des chercheurs américains ont montré que la réussite d’une psychothérapie dépendait avant tout de la relation établie entre le client et le thérapeute plus que de la méthode utilisée.

La première séance est donc importante car vous allez voir comment vous vous sentez dans la relation avec le psy, comment il interagit avec vous. En somme, est-ce que vous avez le feeling ? S’engager dans une psychothérapie, c’est partager des éléments intimes de sa vie avec son psy alors autant avoir le « feeling » dès le début !





La compétence

Elle s’évalue au regard de plusieurs éléments :

· Le parcours de formation. Le psy a-t-il suivi une formation approfondie ? Continue-t-il à se former régulièrement ?

Une formation en psychothérapie, qu’elle soit universitaire ou dans une école privée, dure en moyenne 5 à 6 ans. Elle apporte des connaissances théoriques, psychopathologiques, pratiques et expérientielles. Un psy se forme toute sa carrière pour actualiser ses connaissances et continuer à développer ses compétences.

· La supervision. Le psy est-il supervisé et à quelle fréquence ? Un psy non supervisé est à fuir ! La supervision permet au psy d’élaborer sur sa pratique et surtout de repérer ses mouvements inconscients.

· Le travail psychothérapeutique approfondi qu’il a lui-même mené. Le psy a-t-il suivi une psychothérapie approfondie ? Il est important d’avoir soi-même compris et résolu une partie de ses conflits internes pour pouvoir accompagner l’Autre au mieux.

En résumé, pour choisir son psy, plus que le titre et le courant de psychothérapie, c’est la relation qui prime et les compétences acquises par le professionnel.

N’hésitez pas à poser des questions à votre psy !

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout